COMMUNIQUES DE PRESSE - Déclarations de M. Y. Leterme au journal "Libération"

1. COMMUNIQUE DE PRESSE du vendredi 18 août 2006

Suite aux propos tenus par le président Leterme dans le journal français "Libération", les membres CD&V de la liste Cap Woluwe, Georges De Smul et Lieve Lippens, considèrent ces jugements comme déplacés et dangereux pour les bonnes relations entre les communautés. Pour cette raison ils tiennent à se désolidariser de ces propos, particulièrement ceux relatifs au Roi et aux Francophones.

Nous maintenons notre totale confiance dans nos partenaires francophones de la liste CAP WOLUWE et nous ne portons pas, sur eux, le genre de jugement porté par le président Leterme dans son intervention.

Dans un souci de garder la sérénité au sein du groupe CAP WOLUWE, nous souhaitons de la part du président Leterme une mise au point claire concernant la signification pure et simple de ses propos.

Georges DE SMUL et Lieve LIPPENS,
membres CD&V de la liste CAP WOLUWE

2. COMMUNIQUE DE PRESSE du lundi 21 août 2006

Les propos injurieux de la part de Monsieur Maingain envers les deux membres CD&V de CAP WOLUWE sont inadmissibles.

N'ayant pas d'arguments positifs valables à proposer aux électeurs, Monsieur Maingain a attaqué le communiqué de Lieve Lippens et Georges De Smul dans lequel ces derniers se sont démarqué des déclarations de leur président de parti M. Leterme. Le contenu de ce communiqué ne concerne en rien Monsieur Maingain et devrait, bien au contraire, le rassurer !

Monsieur Maingain ne sait plus quoi faire pour faire parler de lui, alors il invente et attaque mes amis CD&V qui sont sur la liste CAP Woluwe. Comment peut-il se permettre d'attaquer le CD&V sous prétexte qu'il est présent sur notre liste, alors que, dans d'autres communes de la Région bruxelloise. A Anderlecht et à Etterbeek par exemple, le FDF de Monsieur Maingain n'hésite pas à travailler main dans la main avec des échevins CD&V.

Une nouvelle fois deux poids deux mesures ! Monsieur Maingain prouve non seulement qu'il est habité d'un racisme linguistique inacceptable, mais qu'il est décidé à utiliser des moyens mensongers !

Les deux candidats CD&V sur notre liste parlent notre langue et ont un but social très marqué. Dans ses déclarations, Monsieur Maingain ment deux fois : il prétend que Georges De Smul aurait manifesté contre les Droits des Francophones de la périphérie, alors qu'il s'agissait en fait d'une manifestation pour le refinancement de l'enseignement. Deuxième mensonge : au conseil communal, Monsieur De Smul aurait refusé de parler français à un Rwandais venu en délégation. Monsieur Maingain n'a jamais assisté à ce conseil communal de Woluwe-Saint-Lambert, ni à aucun autre d'ailleurs. Si Georges De Smul a commencé à parler en néerlandais, une traductrice étant systématiquement présente, il a poursuivi en français, par délicatesse envers la délégation rwandaise.

Danielle CARON,
Députée - Echevine