Conseil Communal du 13 novembre 2006

Eloge à une fin de règne !

Ce lundi 18 décembre 2006 a eu lieu le conseil communal à Woluwe-Saint-Lambert. Un conseil marqué par 2 moments importants, celui du résultat de l'élection des conseillers de CPAS et celui de l'interpellation de Cap Woluwe suite à des déclarations provocantes de la part du Bourgmestre à l'égard de l'opposition sur Télé-Bruxelles le 10/12/2006.  Les 2 constats sont :
- celui de l'inflation du nombre d'information au conseil (sans vote) : 1 point sur 2 soit 50% des décisions du conseil sont prises démocratiquement (55% précédement). La vraie technique de saucissonage de dossiers qui nous rappelle une actualité très récente.
- l'atonie de la majorité se contentant de jouer au presse-bouton.
Quant aux différents points, nous retiendrons bien sûr :
- le fait que Jacqueline DESTREE-LAURENT a obtenu 29 voix et Jacques DECOSTER 18 voix pour le CPAS.(qu'allait-il faire dans cette galère!)
- un point intéressant sur les travaux en cours à la maison communal où à la 1ère question de CAP Woluwe, le bourgmestre répondit que la façade sud connaissait des infiltrations d'eau, alors qu'à la troisième fois, il ajouta que quelques travaux de peintures dans son bureau était également en cours.
- un court intermède sur l'état défectueux de l'éclairage de la salle du conseil qui finalement fut résolu par Danielle CARON qui régla l'éclairage. Le bourgmestre s'empressa de proposer que dorénavant l'opposition peut s'occuper de l'éclairage. (Eclairage? Effectivement il y a de quoi!)
- encore des travaux à Poséidon avec le remplacement des carrelages des plages de la grande piscine
- encore des travaux à Poséidon avec le remplacement des parois vitrées
- pour ces deux points, CAP Woluwe demande énergiquement une vue globale de la situation. (suite du saucissonage ...)
- une révision de prix d'un cahier de charges pour l'école Parc Malou qui coûte cher à la commune : 55.000 euro
- le réaménagement de l'avenue de la Chapelle où le Bourgmestre nous signale l'accord de la Région pour le choix de pavés en grès plutôt qu'en porphyre (le site étant classé)
- le règlement-taxe des bureaux et agences de banques qui ne subissent pas d'indexation même pour ceux qui sont illicites et qui se régularisent ! (quelques chiffres : taxe normale 8 euro le m² et régularisation 32 euro le m² En 2002 cela rapportait à la commune environ 2 mio d'euro à la commune et en 2005 1,8 mio d'euro!)
Quant aux interpellations de CAP woluwe :
- l'échevin des finances a mis à disposition un rapport très complet sur l'audit énergétique des bâtiments communaux
- une réception 5sur5 par le bourgmestre de la demande de mise en conformité de l'accès aux PMR sur Wolubilis suite à l'interpellation de Christine COPPIN
- un tolé général avec discours & mépris (de part et d'autres) sur l'interpellation sur "les déclarations provocantes à l'égard de l'opposition de la part du Bourgmestre à Télé-Bxl le 10/12/2006". En effet ce fut à tel point que le bourgmestre refusa le droit à la parole à Georges Désir dans le but que CAP Woluwe épuise son temps de parole. Danielle CARON dénonca simplement l'excès d'autorité et le manque de respect du bourgmestre vis-à-vis d'élus communaux. A quoi il répondit par ses 3 phrases habituelles qui clôtura le débat sur ce point : "Que cela vous plaise ou non ..." ; "Je n'ai en rien à justifier mes propos ..." ; "A chacun sa vérité."
CONCLUSION: rendez-vous au prochain numéro qui espérons-le retrouvera un peu de sérénité et de hauteur ce que demande tout simplement CAP Woluwe.

André de Woot de Trixhe